Valenciennes – Epinal

Plus de 900 personnes sont venues assister au choc Valenciennes – Epinal ce samedi soir.

Le match commence par une ovation du public pour Marek Matej, présent dans les tribunes.
Côté Épinal, on note la présence de Jan Plch, ancien professionnel en Ligue Magnus.
Côté Valenciennes, on note les absences de Benjamin De Gubernatis, Marek Matej, Cyril Debuche et Louis Camurat.

Le match commence et d’entrée de jeu, on voit deux équipes concentrées et appliquées.
Les spinaliens et les valenciennois alternent les attaques et les contre-attaques.

À 5:12, Allan Harmegnies est sanctionné pour trébucher.
Les Diables Rouges vont bien gérer cette première infériorité numérique et même se créer quelques occasions.
A 9:55, c’est Anthony Wagret, assisté de Jakub Bernad et d’Arthur Delbecque, qui ouvre le score (0-1).

A 13:17, une première pénalité est appelée contre Épinal.
Les joueurs d’Anthony Wagret en profitent immédiatement pour mettre en place leur jeu à cinq contre quatre. A 13:34, c’est David Selin qui marque sur un gros lancer de Lukas Janos assisté de Lukas Prokop (2-0).

Épinal n’est pas premier du groupe pour rien. Il leur faut moins de trente secondes pour réagir. À 14:02, Kevin Pernot marque sur un exploit individuel (2-1).

Sur ce but, Lukas Prokop est sanctionné pour un accrocher.
À 14:33, Allan Harmegnies est envoyé le rejoindre pour retenir.
Les Diables Rouges se retrouvent à trois face à cinq spinaliens.
Ces derniers ne trouvent pas la faille. Juraj Sedlacko enchaîne les arrêts de grande classe, bien aidé par ses coéquipiers.

À 18:38, Julien Vogt marque pour les Gamyo sur un contre bien mené (2-2).
La première période se termine sur ce score de parité qui reflète bien le niveau des deux équipes.

La deuxième période commence et c’est Épinal qui se montre le plus dangereux. À 21:10, Julien Vogt marque, à nouveau, et les Gamyo prennent la tête (2-3) sur une grosse erreur défensive.

Les valenciennois ne baissent pas les bras et vont égaliser rapidement. C’est Allan Harmegnies qui marque, tout en vitesse, à 22:37 sur des assistances de Lukas Prokop et Sébastien Fronty (3-3).

Les deux équipes rivalisent et on assiste à un match très équilibré.A 27:38, Jakub Bernad est tout proche de marquer mais c’est le poteau qui stoppe son tir!

À la mi-match, à 30:28, c’est Thomas Trambouze, assisté de François Grenier, qui marque sur un gros effort individuel devant la cage (4-3).
Épinal change alors son gardien. Ce changement était, apparemment, prévu puisque le second gardien était prêt à rentrer en jeu avant que les valenciennois ne marquent.

À 31:27, Anthony Wagret est pénalisé pour un trébucher.
Épinal n’en profite pas et les spinaliens sont poussés à la faute par de valeureux Diables Rouges.
À 32:29 et 33:51, deux joueurs des Gamyo sont sanctionnés pour obstruction et trébucher.
Les valenciennois installent leur jeu de puissance et vont mettre une grosse pression offensive sur la cage adverse.

Ce travail paie puisqu’à 34:47, Arthur Delbecque trouve le fond des filets sur une superbe assistance de Jakub Bernad lui même assisté de Lukas Prokop (5-3).

À 37:36, Anthony Wagret marque, sur une superbe action collective, assisté de Jakub Bernad et Arthur Delbecque (6-3).
Épinal demande alors un temps mort.

À 38:18, Jamie McIlroy est sévèrement puni pour une faute peu évidente. Il écope de 2+10.
Les Diables Rouges se retrouvent, une fois de plus, à quatre contre cinq.
Les Gamyo n’arrivent pas à percer la muraille Sedlacko.

Cette deuxième période se termine sur ce score de 6-3. Les partisans sont aux anges.

La troisième période débute et les deux équipes reprennent sur le même rythme très soutenu.A 43:15, Arthur Delbecque marque, en reprenant le rebond, sur un tir de Jakub Bernad (7-3).

A 46:10, un joueur des Gamyo est sanctionné pour un cinglage. Il ne faut que six secondes aux Diables Rouges pour en profiter. Jakub Bernad marque sur des assistances d’Arthur Delbecque et David Selin, à 46:16 (8-3).

Les spinaliens sont complètement démobilisés et vont se faire, de nouveau, surprendre, quelques secondes plus tard, à 47:00. Rémi Lageard pousse,  au fond des filets, un palet oublié par le défenseur et par le gardien d’Epinal… (9-3).

A 48:31 et 49:35, deux joueurs des Gamyo sont pénalisés pour accrocher et trébucher.

Le jeu de puissance valenciennois se mets en place à cinq contre trois et c’est Thomas Trambouze qui marque à 50:13 (10-3).

A 51:53, Lukas Janos empêche un attaquant spinalien de marquer. Sur l’action, les arbitres appellent un tir de pénalité en faveur d’Epinal.

Juraj Sedlacko, encore très solide ce soir, sort vainqueur de ce face à face en stoppant le tir.

A 52:45, Allan Harmegnies marque sur une assistance de Thomas Trambouze et porte le score à 11-3.

La messe est dite pour Epinal!

Les valenciennois commettent encore quelques fautes mais les Gamyo n’y sont plus et ne parviendrons pas à marquer sur leur deux supériorités numériques dont une à cinq contre trois!

La sirène finale retentit sur ce score de 11-3. Les joueurs et les partisans peuvent exploser de joie!!!

Cette victoire permets aux Diables Rouges de terminer, la saison régulière, à la première place du groupe C et de se donner de la confiance avant d’attaquer les play offs par un très long déplacement à Nice (quatrième du groupe D).

Petit point statistique à l’issue de la saison régulière :
Valenciennes termine avec la meilleure attaque (121 buts marqués) et la meilleure défense (47 buts encaissés) du groupe C.
Individuellement, Jakub Bernad trône à la première place du groupe C avec 72 points (34 buts et 38 assistances).

La première place du groupe était le premier objectif à atteindre. Le second sera la montée en D2. Il faudra commencer par passer Nice au premier tour des play-offs. Nous vous communiquerons très vite les dates de cette confrontation Nord/Sud.

De gauche à droite: Thomas Trambouze, élu homme du match, Marek Matej, Patrick Demarcq du CODE BAR, notre sponsor et Sébastien Bailleul.

 

Premiers du groupe C! Ça se fête 🙂

1 commentaire. Laissez une nouvelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *