Valenciennes – Colmar

  1. Accueil
  2. chevron_right
  3. D3
  4. chevron_right
  5. Valenciennes – Colmar

Colmar (4ème) vient à Valigloo pour confirmer sa probable participation aux play-offs.

Pour commencer la soirée, les petits Diables Rouges (U7 et U9) font la démonstration de leurs talents avant l’arrivée des “grands”.

Le coup d’envoi est donné par Eliot, le responsable du groupe de percussions Zebatuka, qui a mis une ambiance exceptionnelle dans Valigloo.

Du côté des Diables Rouges, on note les absences de Benjamin De Gubernatis (blessé) et de Marek Matej (blessé).

Les partisans, qui n’ont pas vu de match à Valigloo depuis plus d’un mois, accueillent bruyamment leurs favoris.

Les valenciennois démarrent le match du “bon patin” et vont rapidement se porter en zone d’attaque.

Après plusieurs alertes, c’est Jakub Bernad qui marque le premier but à 3:56 assisté de Lukas Prokop (1-0).

Les minutes suivantes sont marquées par de longues périodes d’attaques nordistes ponctuées de rares tentatives alsaciennes.

A 9:00, la première pénalité est pour Colmar pour un accrocher.

Les valenciennois ne parviennent pas à trouver la faille durant ces deux minutes à cinq contre quatre mais ce n’est que partie remise.

En effet, à 13:15, Lukas Prokop marque sur une magnifique passe de Jakub Bernad, assisté d’Arthur Delbecque (2-0).

La domination des joueurs d’Anthony Wagret ne faiblit pas. Les rares offensives des Titans sont bien arrêtées par Juraj Sedlacko, le gardien des Diables Rouges.

A 17:11, un attaquant alsacien entre en collision avec le portier rouge et noir. S’en suit une explication musclée entre Sébastien Fronty et deux joueurs de Colmar. Les trois protagonistes sont envoyés sur le banc des pénalités.

S’en suit une supériorité numérique valenciennoise. Malgré de nombreuses tentatives, notamment des canonniers Lukas Prokop et Lukas Janos, les Diables Rouges ne parviennent pas à trouver la faille.

La première période se termine sur ce score de 2-0.

La seconde période commence comme la première: par une grosse domination valenciennoise.

Celle-ci se concrétise à 24:47 par un but d’Anthony Wagret assisté de Jakub Bernad (3-0).

Moins de deux minutes plus tard, à 25:58, c’est, cette fois, Allan Harmegnies, assisté de François Grenier, qui trompe le gardien alsacien (4-0).

Les Diables ne ralentissent pas et continuent de malmener les Titans.

A 30:24, Louis Camurat s’explique vigoureusement avec son adversaire. Les deux sont pénalisés pour dureté. Deux minutes plus tard, Louis Camurat revient sur la glace et sert une solide mise en échec avant de rejoindre son banc.

A 36:01, Jakub Bernad, assisté de François Grenier et Thomas trambouze, marque un but tout en finesse et en technique. Il arrive à contourner le gardien et à pousser le palet au fond des filets sur un mouvement dont il a le secret. Les partisans sont aux anges. Le score est alors de 5-0.

Juraj Sedlacko n’est pas beaucoup sollicité mais il est toujours présent sur les rares attaques alsaciennes.

La seconde période se termine sur ce score de 5-0.

La troisième période démarre et on assiste à un copier-coller des deux périodes précédentes. Le match est à sens unique. Les Diables Rouges surclassent les Titans dans tous les aspects du jeu. Cela en est même déroutant quand on sait que Colmar a battu Epinal (premier du groupe) sur le score de 10-9 après prolongation, le 14 janvier dernier…

Lukas Prokop passe près d’ajouter un nouveau but à 45:27 mais son tir s’écrase sur le poteau adverse.

A 49:23, Jamie McIlroy fait sentir sa présence sur une mise en échec qui envoie son adversaire quelques mètres plus loin. L’arbitre le sanctionne de deux minutes de pénalité.

La supériorité numérique alsacienne n’est pas plus efficace que leur jeu à cinq contre cinq. Juraj Sedlacko ne laisse rien passer ce soir.

Sur sa sortie de prison, Jamie McIlroy récupère le palet, rentre en zone d’attaque et sert Lukas Prokop qui trouve le fond du filet à 51:36 (6-0).

Suite à ce but, le gardien alsacien quitte la glace et son remplaçant prends sa place.

Il est immédiatement sollicité par plusieurs tirs valenciennois. Pendant ce temps, Axel Brassart, le second gardien des Diables Rouges s’échauffe derrière le banc.

A 53:35, le joueur alsacien Maxime Mathieu est sanctionné de 2+10 (dureté + méconduite).

Anthony Wagret (entraîneur-joueur) profite de cet arrêt de jeu pour changer son gardien de but. Juraj Sedlacko rejoint son banc sous les applaudissements et Axel Brassart, le jeune gardien formé à Valenciennes, prends place devant sa cage sous les encouragements des partisans.

Les Diables Rouges profitent de cette supériorité numérique pour inscrire un nouveau but par Anthony Wagret assisté de Jakub Bernad et Arthur Delbecque, à 54:50 (7-0).

Axel Brassart est sollicité par quelques tirs alsaciens mais il s’interpose aussi bien avec les jambières qu’avec sa mitaine.

Les attaquants valenciennois continuent à presser la défense des Titans.

A 57:31, sur une incursion derrière la cage valenciennoise, l’attaquant alsacien Anthony Pernot parvient à repiquer devant le but et marque d’un magnifique tir du revers en pleine lucarne (7-1).

Les dernières minutes du match seront ponctuées d’une nouvelle altercation entre Jakub Bernad et un joueur de Colmar. Les deux terminent donc le match sur le banc des pénalités.

La sirène retentit sur ce score final de 7-1. Cette victoire permets aux Diables Rouges de conforter leur deuxième place au classement.

Les joueurs ont tenu à dédier cette victoire à leur coéquipier Marek Matej, sérieusement blessé lors du match de samedi dernier à Châlons.

Il reste trois matchs à jouer en saison régulière (deux déplacements contre Reims et Dijon puis la réception du leader Epinal). Le classement est serré en haut de tableau. Il faudra certainement attendre la dernière journée de la saison régulière, le 18 février, pour savoir qui de Châlons, Epinal ou Valenciennes terminera premier du groupe. Notez bien cette date dans vos agendas. Les Diables Rouges recevront Epinal, le samedi 18 février, dans un match au sommet!

 

Juraj Sedlacko, élu homme du match, s’est vu remettre son trophée par Mme Sabrié du Crédit Mutuel, notre sponsor.

 

Les joueurs ont tenu à associer Marek Matej, actuellement blessé, à cette victoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu