Déplacement chez le leader : Epinal.

Les Diables Rouges ont joué à Epinal ce samedi 29 octobre 2016. Après la victoire historique en Coupe de France mardi dernier (qualification pour les huitièmes de finale en éliminant Meudon (D2) ), les joueurs d’Anthony Wagret savaient que ce déplacement dans les Vosges serait difficile. Epinal étant le leader, invaincu, du groupe C et comptant sur des joueurs ayant évolué en Magnus à l’instar de Jan PLCH qui jouait encore la saison dernière à ce niveau.

Le match commence et les deux équipes  se mettent en place. A 3:58, Louis Camurat est sanctionné de deux minutes. Les Vosgiens évoluent en supériorité numérique à 5 contre 4 mais les Diables Rouges tiennent bon et n’encaissent pas de but sur cette première séquence dangereuse. Durant près de dix minutes, les attaques spinaliennes succèdent aux attaques valenciennoises sans qu’aucune pénalité ne soit sifflée et sans qu’aucun but ne soit marqué. Les deux gardiens, Juraj Sedlacko pour Valenciennes et Pierre Mauffrey pour Epinal répondent présents.

Les 116 spectateurs présents assistent à un bon match. A la 14ème minute, Kevin Pernot ouvre le score pour Epinal sur des assistances de Nathan Ganz et Damien Begel. C’est 1-0 Epinal. 28 secondes plus tard, l’arbitre envoie Nathan Ganz en prison pour un cinglage (14:28).

Les joueurs d’Anthony Wagret ne parviennent pas à trouver la faille et pire se font contrer sur cette supériorité numérique. C’est Epinal, à court d’un homme, qui marque son 2ème but par Yvan Charpentier assisté de Peter Slovak (16:16)

Gros coup dur pour les Diables Rouges qui se retrouvent menés 2 à 0 en cette fin de première période.

A 19:04, les joueurs d’Epinal sont de nouveau sanctionnés mais les valenciennois ne parviennent pas à en profiter alors que leur jeu de puissance est une de leurs grandes forces en ce début de saison.

La deuxième période reprend sur le même rythme. Vosgiens et nordistes font jeu égal. Il faut attendre la mi match pour voir une nouvelle pénalité appelée contre Jakub Bernad pour obstruction (29:26).

Valenciennes évolue à 4 contre 5 mais le rapport de force s’inverse rapidement quand deux spinaliens sont sanctionnés à 30:19 et 31:02.

Les Diables Rouges parviennent enfin à inscrire leur premier but sur cette double supériorité numérique (5 contre 3) par l’intermédiaire de Marek Matej assisté de Lukas Janos et Arthur Delbecque (31:29).

A 31:42, soit 17 secondes après son premier but, Marek Matej inscrit le second! Il est cette fois assisté de Jakub Bernad et Lukas Prokop.

Avec ces deux buts, coup sur coup, en supériorité numérique, le match est relancé. Cela fait 2-2. C’est vraiment un match très serré entre les deux équipes.

A 32:10, nouvelle pénalité pour Valenciennes mais Epinal ne parvient pas à tromper Juraj Sedlacko, le portier valenciennois, sur cette séquence à 5 contre 4.

A 36:31, c’est Sébastien Fronty qui est, à son tour, sanctionné. Les Lorrains n’en demandaient pas tant et c’est sur cette supériorité numérique qu’ils reprennent l’avantage par un but de Jan PLCH, l’emblématique joueur d’Epinal en Magnus.

C’est un nouveau coup dur pour les Diables Rouges qui, à moins de deux minutes de la fin de la deuxième période, se retrouvent, de nouveau, menés au score par 3 buts à 2.

La troisième période commence donc sur cet avantage d’un but pour Epinal.

Visiblement, les Spinaliens veulent « tuer » le match rapidement et s’y emploient. Si bien qu’à la 44ème minute de jeu, c’est Jan PLCH, encore lui, qui marque le 4ème but des locaux assisté de Godeffroy Valentin (44:39).

Il reste quinze minutes de jeu dans ce match et Valenciennes est, de nouveau, mené par deux buts. A ce moment, on se dit que cela va être très dur de revenir au score tant Epinal maîtrise son sujet.

A 50:57, Kevin Pernot est sanctionné de deux minutes de pénalité. Les Diables Rouges ont donc une belle occasion de réduire le sore en évoluant à 5 contre 4. Anthony Wagret l’a bien compris et appelle un temps mort. A 52:13, nouveau but de Marek Matej assisté de Jakub Bernad et Lukas Prokop.

Le score est alors de 4-3 en faveur d’Epinal.

A 57:21, Louis Camurat, le défenseur valenciennois est envoyé sur le banc des pénalités pour une charge incorrecte. Le coach d’Epinal appelle, à son tour, un temps mort, dans l’espoir de profiter de cet avantage numérique pour doubler son avance.

Cela ne se passe pas comme prévu puisque, trés rapidement, c’est un spinalien qui se fait sanctionner. Les deux équipes jouent alors à 4 contre 4. Cela laisse des espaces sur la glace et c’est Jakub Bernad, avec sa vitesse, qui en profite pour inscrire le 4ème but valenciennois sur une assistance de Marek Matej et ainsi égaliser à 4-4 (58:49). La dernière minute de jeu ne permettra pas aux équipes de se départager.

Après une courte pause, la période de 10 minutes de prolongation va commencer. La première équipe qui marque, gagne le match.

Malheureusement, Rémy Lageard est sanctionné au bout de 31 secondes pour crosse haute.

La supériorité numérique d’Epinal se joue à 4 contre 3 puisqu’on ne peut pas jouer avec moins de 3 joueurs de champ sur la glace. Il ne faut que 27 secondes aux locaux pour marquer par Kevin Pernot assisté de Nathan Ganz et Guillaume Papelier (60:58).

Coup dur pour les Diables Rouges qui encaissent leur première défaite, en match officiel, de la saison.

Côté positif, il faut retenir le match à quatre points de Marek Matej avec trois buts et une assistance. Il confirme son bon début de saison et son efficacité avec Jakub Bernad et Lukas Prokop à ses côtés.

Collectivement, les valenciennois ramènent donc un point de ce déplacement dans les Vosges. C’est décevant tant le match était à leur portée mais pas sûr qu’une équipe ira faire chuter Epinal sur sa glace cette saison. Ce point fera peut-être la différence, en fin de saison, entre une participation aux play-offs et une fin de saison prématurée.

Dans les deux autre matchs du groupe C, la logique a été respectée et ce sont Colmar et Chalons qui s’imposent à domicile.

Après 3 ou 4 matchs joués selon les équipes, une hiérarchie se mets en place et les prétendants aux deux places qualificatives pour les play-offs sont au nombre de quatre : Epinal, Chalons, Colmar et Valenciennes.

Les Diables Rouges devront donc, dès samedi prochain, aller chercher les trois points de la victoire sur la glace de Colmar.

 
Marek

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu