Victoire contre Luxembourg

Les Diables Rouges de Valenciennes recevaient le Tornado Luxembourg, ce samedi 17 décembre 2016, à Valigloo, pour la neuvième journée du championnat de France Division 3.

Le match commence avec, dans les buts, Juraj Sedlacko pour Valenciennes et Gilles Mangen pour Luxembourg.

 

Dès l’entame du match, les hommes d’Anthony Wagret prennent le jeu en mains et se procurent de nombreuses occasions, toutes repoussées par le gardien luxembourgeois et ses défenseurs.

Les minutes s’écoulent et la domination valenciennoise ne faiblit pas. Les joueurs du Tornado s’emploient à défendre quasi exclusivement. Juraj Sedlacko n’est sollicité qu’à de très rares occasions.

Il faut attendre la onzième minute de jeu pour voir la muraille luxembourgeoise se fissurer. C’est Lukas Prokop, assisté de Marek Matej et François Grenier, qui trouve la faille sur un lancer précis à 11 :51 (1-0).

A 13 :41, les arbitres sifflent la première pénalité du match pour un cinglage de Robert Beran (Luxembourg).

Les Valenciennois mettent en place leur jeu de puissance à cinq contre quatre. Après plusieurs tentatives repoussées par Gilles Mangen, le portier du Tornado, c’est Jakub Bernad qui inscrit son premier but du match, assisté de Lukas Janos et Lukas Prokop à 14 :57 (2-0).

Les Diables Rouges terminent cette première période, sur le même rythme, en continuant à bombarder le but luxembourgeois mais sans parvenir à marquer le troisième but.

 

La deuxième période commence et à 22 :25, c’est Lukas Janos qui est sanctionné, pour retard de jeu, après avoir conservé le palet trop longtemps dans sa main.

Les Luxembourgeois ont l’occasion d’évoluer à cinq contre quatre. Loin d’être dominés, ce sont les Diables Rouges qui se montrent les plus dangereux dans cette configuration.

Comme en première période, les joueurs du Tornado sont bien regroupés en défense devant leur gardien. Ils ne cherchent pas à se porter en zone offensive sauf sur de rares contre-attaques.

Cette tactique installe un rythme qui ralentit le jeu et ne permets pas aux valenciennois d’aggraver le score malgré de nombreuses occasions.

Les deux pénalités distribuées de part et d’autres à 28 :43 et 29 :07 n’y changent rien.

Le score reste bloqué à 2-0 à la mi-match.

Le match se poursuit et les hommes d’Anthony Wagret ne parviennent toujours pas à concrétiser leurs nombreuses occasions, la faute à un gardien luxembourgeois en état de grâce bien protégé par ses joueurs…

Contre toute attente, à 37 :12, Marcus Eriksson ouvre le compteur du Tornado (2-1).

A 38:20, Lukas Prokop passe prêt de marquer mais son tir frappe le poteau.

La deuxième période se termine sur ce score de 2-1.

 

La troisième période commence et au bout de cinq minutes, à 45 :13, Thierry Beran marque le but égalisateur (2-2). C’est la stupeur dans les tribunes de Valigloo…

Les Diables Rouges tentent de réagir mais se font immédiatement contrer par des luxembourgeois très opportunistes qui prennent les devants pour la première fois du match par Robert Beran à 46 :23 (2-3). Les joueurs du Tornado se congratulent, bien conscients d’être en train de réaliser le « hold up parfait » tant ils ont été dominés jusqu’à présent.

Les joueurs d’Anthony Wagret repartent à l’attaque, bien décidés à revenir au score.

A 51 :36, Thierry Beran est envoyé sur le banc des pénalités pour un cinglage.

En supériorité numérique à cinq contre quatre, les valenciennois se procurent de belles occasions mais toutes contrées par le gardien du Tornado.

A 52:19, Jakub Bernad tire directement sur la barre transversale mais le palet ne rentre pas…

La pénalité se termine et une autre est appelée contre les luxembourgeois pour accrocher à 53 :59.

Le coach des visiteurs appelle un temps mort tant les deux minutes à venir vont être déterminantes.

Le jeu reprends donc avec cinq valenciennois contre quatre luxembourgeois.

Tout de suite, les Diables Rouges mettent la pression sur le but du Tornado. Les 4 joueurs du Luxembourg s’emploient à empêcher les valenciennois de marquer. La lutte est acharnée devant la cage de Gilles Mangen. A 54 :31, David Selin et Thierry Beran sont sanctionnés pour dureté (altercations) après une explication musclée devant le but.

Le jeu se poursuit donc à cinq contre quatre.

A 55 :15, Jakub Bernad marque le but égalisateur, assisté de Lukas Prokop et Marek Matej (3-3). Les joueurs et les partisans explosent de joie.

 

Il reste moins de cinq minutes dans le temps réglementaire.

A 55 :44, Lukas Janos dégage le palet directement en dehors des limites ce qui lui vaut une pénalité pour retard de jeu.

Les Luxembourgeois se retrouvent donc en supériorité numérique à cinq contre quatre. Ils ne parviennent pas à en profiter mais les arbitres leur offrent une occasion en or en sanctionnant François Marchal pour une obstruction peu évidente à 56 :30.

Le Tornado se retrouve donc en supériorité numérique à cinq contre trois alors qu’il reste moins de quatre minutes à jouer !

Les trois valenciennois sur la glace parviennent à conserver le score durant cette séquence qui aurait pu être décisive.

A 57 :22 puis 59 :33, Robert Beran est sanctionné par deux fois pour trébucher puis retard de jeu.

Ces deux fautes inversent le rapport de force. Ce sont donc les Diables Rouges qui se retrouvent à cinq contre quatre en cette fin de match.

 

N’ayant pas réussi à se départager dans le temps réglementaire, les deux équipes se préparent pour la période de prolongation. La règle est simple : le premier qui marque a gagné (prolongation de dix minutes).

Sur la première attaque, et après seulement 22 secondes de jeu en prolongation, Jakub Bernad marque le but vainqueur assisté de Lukas Janos et Lukas Prokop (4-3) !

C’est la délivrance à Valigloo où les partisans ont été tenus en haleine dans un match très serré.

Après la traditionnelle poignée de main, les joueurs des Diables Rouges ont troqué leur casque pour un bonnet de Père Noël de circonstance.

Les joueurs d’Anthony Wagret se sont fait peur. Au lieu des trois points, ils ne récoltent que deux points. La victoire est là, malgré tout…

Au classement, les Diables Rouges s’emparent de la première place du groupe C avec 22 points!

A noter qu’Epinal, deuxième avec 21 points, n’a joué que huit matchs contre neuf pour Valenciennes et Chalons (troisième avec 21 points).

La suite de la saison s’annonce donc décisive pour l’attribution des places qualificatives en play-offs

Club citoyen et solidaire, les Diables Rouges ont accueilli l’association AMF Téléthon lors de ce match. Leur représentante a remis le trophée de l’homme du match à Jakub Bernad, auteur de 3 buts ce soir.

 

 

Jakub Bernad, élu, de nouveau, l’homme du match.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *